Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Gambetta Immobilier, Agence immobilière PARIS 75020

L’histoire (récente) du parc de Belleville.

Publiée le 22/01/2016

 

A l’instar de la plupart des anciens villages de la couronne de Paris, Belleville connut son premier développement au Moyen Âge avec l’implantation de monastères autour desquels se formèrent des hameaux. Des religieux qui n’eurent de cesse de défricher l’endroit et de le viabiliser, produisant de leurs innombrables vignes un vin, une piquette, qui étanchait la soif des Parisiens. A telle enseigne que dès le XVe siècle, tavernes et auberges s’y multiplièrent d’autant que, localisées en dehors de l’enceinte de Paris, elles n’étaient pas soumises aux taxes.

Un lieu réputé pour ses guinguettes.
Au XVIIIe siècle, Belleville présentait un paysage contrasté entre territoires agricoles et décharges publiques jusqu’à ce que l’exploitation des carrières de gypses au siècle suivant entraîne l’installation de nombreux ouvriers. La colline de Belleville demeurait cependant réputée pour ses guinguettes et ses fêtes tandis que l’industrialisation des lieux grâce à l’arrivée du train et au creusement du canal de l’Ourcq lui permettaient enfin une réelle urbanisation. Puis, le XXe siècle conduisit peu à peu à la disparition des petites maisons au profit d’immeubles, bien sûr, mais aussi du parc de Belleville.

Une vue incomparable sur la capitale.
Situé entre le cimetière du Père-Lachaise et les Buttes-Chaumont, le parc de Belleville fut conçu à la fin du XXe siècle et ouvert au public en 1988. Fontaine en cascade, aire de jeu, théâtre extérieur, tout a été prévu pour distraire le chaland qui peut également se repaître des quelque 1200 arbres et arbustes plantés, sans compter les massifs et les fleurs. Avec ses jardins en terrasse, il offre une vue incomparable de Paris et donne l’occasion aux habitants du 20e arrondissement, peu gâtés en espaces verts, de se régénérer loin des bruits et de la fureur de la capitale. Et où les enfants ne sont pas oubliés grâce à un mini village (une cabane, un bateau ?) construit en bois, avec toboggans-tunnels métalliques et parcours d’escalade destinés aux jeunes de 6 à 12 ans.

Pour en savoir davantage sur le parc de Belleville, cliquez ici.

 

Notre actualité